3: Effets sur l'environnement et comparaison

 

Notre étude portant sur l'intérêt écologique de la voiture à hydrogène, nous allons maintenant la comparer aux voitures d’aujourd’hui du point de vue environnemental.

A: L'effet de serre:

Le principal défaut des voitures thermiques à l’heure actuelle est évidemment le trop fort dégagement en gaz à effet de serre et particulièrement en CO2.

Tout d’abord, l’effet de serre est un phénomène naturel important pour la survie de l’espèce humaine. Il permet de maintenir une température moyenne sur terre de 15°C, contre –18 °C si cet effet n’existait pas.

Cette différence est le résultat du mécanisme suivant: Lorsque les rayons solaires atteignent l’atmosphère, une partie est directement réfléchie, par celle-ci. Les rayons incidents qui n’ont pas été renvoyés vers l’espace sont absorbés par la terre. Ainsi elle se réchauffe et émet à son tour un rayonnement infrarouge, absorbé en partie par les gaz à effet de serre (en plus de l’énergie reçue directement du soleil). Cette chaleur est ensuite réémise dans toutes les directions, notamment vers la Terre.

Une partie du rayonnement solaire est ainsi piégée dans l’atmosphère, ce qui provoque l’augmentation de la température à la surface de la Terre. Mais il existe aussi un effet de serre “renforcé”.Celui ci fonctionne de la même manière hormis que les gaz responsables sont d’origine anthropique (c'est-à-dire produit par l’homme). La principale raison de l’augmentation de cet effet de serre est due à la combustion des énergies “fossiles” tel que le pétrole, le gaz naturel, et le charbon.

 

 

B:Comparaisons

Ce graphique présente le dégagement de CO2 en fonction des filières des piles à combustible (PAC) (avec des carburants différents)

Nous pouvons constater que ce graphique confirme nos hypothèses précédentes : la voiture à hydrogène ne dégage pas de CO2 durant son utilisation contrairement aux autres filières présentées ici .

Cependant nous pouvons remarquer que sa mise à disposition (de la création jusqu’à son stockage dans la voiture) est néfaste à l’environnement dans une majeure partie des cas.

A l’exception de l’électrolyse de l’eau avec utilisation d’électricité propre (nucléaire, hydraulique ou solaire) ,qui ne dégage que 10g de CO2 par km , les filières H2 sont au final autant, voir plus, polluante que les filières concurrentes ( de 75 à 300 g de Co2 par km).

Notons que l’électrolyse n’est non polluante qu’à condition d’être produite grâce à des techniques écologiques.

 

 

 

Ce tableau compare les différents carburants et leurs émissions en CO2.

Nous pouvons constater que l’utilisation de H2 est bénéfique au niveau environnemental.

En effet, celui-ci varie de 40 à 60 g/km pour les voitures hydrogènes contre 166 g/km pour les voitures actuelles   (diesel).

Aucune filière n’apparaît aussi peu polluante que la filière hydrogène

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site